Comment voyager sereinement !

coffre de voiture rempli

Il y a quelques mois, j’avais fait la liste des choses à prendre dans les valises de bébé et dans celles de ses parents. L’approche du mois d’août me permet de publier à nouveau ces listes afin de t’aider à faire tes valises plus facilement, mais ce n’est pas tout ! Car oui, il faut préparer ses vacances, mais aussi le voyage !

Des années de pratique de voyage en voiture on fait de mon chéri et de moi des professionnels, bien éduqués par des mamans prévoyantes ! Pas des « petits » voyages, plutôt des trajets d’au minimum 500km. Voici donc quelques « trucs » pour nos trajets. Rien de très exceptionnels, juste des choses à portée de tous et qui ne demandent pas un temps fou pour être mise en place.

La nourriture

L’une des préoccupations principales durant nos voyages reste la nourriture. Il y a deux principaux axes. Ce que j’appelle un « sac de sec« . Je m’explique : il s’agit d’un sac à garder à portée de main, avec des petits en-cas qui ne nécessitent pas d’être gardés au frais et qui peuvent être facilement mangés en cas de fringale entre deux arrêts sur une aire d’autoroute. Viennoiseries, chips, pain, etc… J’y ajoute les aliments du même type qui sont entamés ou proches de leur date de péremption et qui ne peuvent pas rester à la maison durant toute la durée des vacances. Je profite de la place qui reste pour mettre un rouleau d’essuie-tout, des couteaux, voire des couverts et surtout des boissons. Pensez à prendre des petites bouteilles, pourquoi pas avec un bouchon « sport », notamment pour les enfants, mais de bonnes grosses bouteilles d’eau (ou autre) avec des gobelets iront très bien.

croque monsieur

A côté de ce « sac de sec », il y a bien sûr la traditionnelle glacière (ça fait un peu famille Bidochon, mais c’est tellement utile…). A l’intérieur, j’y mets tous les produits frais que je n’ai pas pu consommer avant le départ et surtout, de quoi manger sur la route. Tradition oblige, les œufs durs sont de la partie, ainsi qu’un peu de charcuterie et de jambon, tellement faciles à mettre entre deux tranches de pain. Mais le mieux, c’est d’arriver à préparer des choses faciles (croque-monsieur, salades, tartes ou quiches,…) la veille et de bien les emballer, dans des boîtes hermétiques, pour manger sur la route. Le must, c’est que tout ça n’ait pas besoin d’être réchauffé bien sûr. L’avantage, c’est que tout ça est économique et que tu décides de ce que tu manges et de ce que vous mettez dedans (tu me connais, c’est essentiel pour moi). N’oubliez pas de mettre vos pains de glace au moins 24 à 48h avant de partir ou alors misez sur une glacière électrique ou une glacière Décathlon (la nôtre ici) qui tient toutes ses promesses.

Les bagages

Bon, il n’y a pas que la bouffe dans la vie ! Non, c’est vrai. Il y a de l’amusement aussi. C’est pourquoi, toujours à portée de main, je prévois un énième sac (ils ne sont pas énormes, rassures-toi) avec tout ce qui est technologique (ordinateur, tablette, appareil photo, liseuse) et qui pourra nous servir pour nous distraire et distraire le petit rangeur durant le voyage. L’intérêt de ne pas mettre ces appareils dans la valise, c’est aussi d’avoir toujours un oeil sur eux et d’éviter des manipulations hasardeuses des valises. A ce propos, pardon maman et belle-maman, mais là, nous faisons sécession et cherchons à limiter ce que nous prenons. D’où la mise en place des fameuses listes dont je vous parlais un peu plus haut.

sac à dos geek

En plus de tout cela et pour la première fois, nous partirons avec un tout petit classeur contenant : les ordonnances des traitements en cours (pour mieux s’en souvenir et bien sûr acheter les médicaments manquants), mais aussi tous les papiers administratifs dont nous avons besoin et enfin les documents d’identité/bancaire nécessaires.

Enfin, si tu as un animal de compagnie, à côté de sa cage de transport (dans laquelle tu as mis des tapis absorbants ou tout simplement une alèse jetable en cas d’accident, en en prenant plusieurs de rechange), n’oublies pas son carnet de santé, ses traitements anti-puces et vermifuges et un peu de croquettes pour tenir jusqu’aux prochaines courses. Et on n’y pense pas assez, mais là encore de l’essuie-tout, des sacs en plastique ET de quoi rafraîchir l’air dans la voiture te sauveront la vie !

Avec un (des) enfant (s)

Depuis que le petit bricoleur est né, s’ajoute donc son repas. Il y a des micro-ondes dans pas mal de stations essence sur votre parcours, donc tu peux prendre le « risque » d’emporter un ou plusieurs petits pots (qui te serviront sinon à l’arrivée en attendant de faire les courses), mais sinon, ne te prends pas la tête et mise sur ce que votre enfant apprécie particulièrement. Chez nous, ce sont les « chiP ». Donnez un paquet au petit rangeur et vous serez tranquilles pendant quasiment tout le trajet. Pour une journée, voire même seulement un déjeuner, ce n’est pas très grave qu’il ne mange pas équilibré. L’essentiel est que tout le monde soit content. Car des parents stressés qui conduisent, ce n’est jamais une bonne idée.

enfant qui attend avec ses bagages

Pour un bébé ou un enfant, j’avais parlé de tout le matériel à prendre dans mes listes. J’y ajouterais l’équivalent du sac à langer pour les nourrissons, avec de quoi le changer, même s’il est propre, donc des couches et une tenue complète + sous vêtements, des lingettes humides que je n’utilise quasiment que pour les voyages en voiture (les Waterstripes sont très bien), d’éventuels soins et… des sacs en plastique (car parfois, les poubelles sont loin… désespérément loin). Enfin, n’oublie pas de lui (leur) prendre un échantillon de ses jouets préférés pour qu’il retrouve ses repères rapidement.

Retrouve ici et ici les listes pour faire tes valises et n’hésite pas à me faire des retours sur leur utilité ! C’est parti pour les vacances !

Print Friendly, PDF & Email

No Comments

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.