Je sors de mon domaine et alors ?

Si je n'ai jamais été totalement perdue, Marie Range m'a permis de me retrouver, quitte à sortir de mon domaine

Pourquoi j’écris tant de billets sur la reconversion professionnelle, le sentiment de se retrouver, l’importance de chercher qui on est vraiment ? Parce que j’espère, par le biais du partage de mes expériences et évolutions récentes, te faire gagner du temps, de la sueur et surtout du stress en moins dans ton cheminement.

Si, si, en arrivant sur Marie Range par le biais de certains articles, tu t’es demandé ce que tu foutais-là et pourquoi de tels papiers se retrouvaient ici. C’est quasiment sûr ! Rassure-toi, moi aussi je me suis posé la question. Je me suis même dit : ne les publie pas, ils ne sont pas dans ta cible et vont embrouiller tes lecteurs plus qu’autre chose. En écrivant deux articles sur comment j’ai vaincu le syndrome de l’imposteur, ça m’a sauté aux yeux : je dérive totalement ! Une femme à la mer, au secours !!

Pour avancer, il faut tout regarder

C’est vrai, en quoi une pro de l’organisation et de la gestion du quotidien peut venir se mêler de ce qui ne la regarde pas et donner des conseils sur l’orientation/la reconversion professionnelle, sur le mieux-être au boulot, enfin sur le mieux-être tout court ? Qu’est-ce qu’elle nous fait là ? Depuis qu’elle a mis la misère à l’imposteur, elle ne se sent plus la Marie Range !

Et puis, c’est vite passé. Parce que oui, mon but est d’aider mes lecteurs à mieux s’organiser et à mieux vivre leur quotidien. Et si on aime le capillotracté, on peut se dire que de trouver (enfin ?) son équilibre perso/pro est une manière de mieux vivre son quotidien, de mieux l’organiser et de l’optimiser. Mais on est finalement loin du côté « pratique », parfois limite « alimentaire », dans tous les sens du terme, de mes articles.

En fait, tout ça est d’une simplicité enfantine. Je te l’ai dit plusieurs fois, je n’ai pas l’habitude de prendre des pincettes. Ou alors je les prends, mais pas longtemps… Pourquoi je serais comme ça dans la vie de tous les jours (ah les portes claquées par les gens qui ne supportent pas qu’on leur mette la tête dans leur merde et préfèrent les kikoulol calinous, j’en ai eu !) et pas sur Marie Range ? Donc, si je te parle uniquement d’organisation et de gestion du quotidien, mais que je ne vous montre pas la face cachée des choses, mais aussi tout ou partie du cheminement, à quoi ça sert ? Moi j’ai besoin de circonstances, de concret, de moyens de comparaison.

Il faut disposer de tous les éléments pour se faire une idée

Et en ce moment je fais quoi ? Je suis moi-même en pleine reconstruction professionnelle. Cela influe forcément sur mes jugements, mes choix, mes articles… ma vie ! Je suis donc « obligée » de t’en parler et tant qu’à faire, je ne vais pas tout garder pour moi ! Je préfère partager ce sur quoi j’avance. Si je ne le faisais pas, j’aurais l’impression d’être Smeagol avec son précieux ! C’est bien beau de donner des solutions, des conseils, des astuces, etc… Mais honnêtement, une célibataire, un homme/une femme au foyer, un parent, un couple, etc… ont tous la même vie ? On a tous le même passé ?

nombreuses portes illustration des choix qui se présentent
Les choix sont souvent nombreux et dépendent des circonstances de la vie, mais également de TON vécu !

Certains évènements, certaines activités, certains choix nous font changer totalement et influent directement sur notre avenir, qu’il soit pro ou perso. Donc si on ne les connaît pas, on peut appliquer des choses qui ne fonctionneront pas car on n’aura pas eu tous les éléments entre les mains. Je ne dis pas qu’il faut étaler toute sa vie, mais juste donner des éléments de réflexion à nos lecteurs, pour qu’ils puissent mieux comprendre tel ou tel conseil qu’on lui donne. Et ce n’est pas ce qu’on met dans une sidebar qui permet de se faire une idée de manière tout à fait éclairée non ?

Rester ouvert et réfléchir

Je ne dis pas non plus qu’il faut fuir les personnes totalement différentes de soi, au contraire, mais juste garder dans un coin de sa tête les détails qu’ils donnent et les mettre en perspective avec sa propre vie. Voire, adapter les conseils donnés selon son propre quotidien. Un mot ? Il faut RÉFLÉCHIR et ne pas s’en tenir à « fais comme ci ou comme ça ».

Ce n’est pas toujours évident sur tous les sites et ça a bien sûr une tendance à me faire vite changer d’url… Je compte donc bien m’appliquer à circonstancier au maximum mes conseils pour te permettre de les adapter à TA situation sans que tu aies à faire des efforts surhumains.

Donner de soi

Laisse-moi te raconter une histoire. Il était une fois, une jeune (hum, ne riez pas !) fille qui s’était lancée à la recherche du slogan parfait. Elle a donc commencé à écumer ses sites préférés, dans des domaines plus ou moins connexes des siens. Par pour copier, mais juste pour se faire une idée de comment eux en était arrivés là. Et tu sais quoi ? En lisant les présentations, les slogans, etc… bref les détails sur les personnes qui tiennent ces blogs, je – pardon, la jeune fille – me suis aperçue de deux choses.

D’abord, bizarrement, ceux que je préfère et que j’aurais plus tendance à suivre sont ceux qui en disent le plus d’eux. Encore une fois, je n’ai pas besoin de savoir la couleur de leur culotte, juste de connaître un peu leur quotidien et leur parcours. Bon, il y en a une qui fait exception, mais elle distille assez d’infos pour que je sache à qui j’ai à faire et donc que ses conseils me conviennent bien.

Ensuite, il y a parfois, pas tout le temps, faut pas pousser non plus, des similitudes dans les parcours. Quand ce n’est pas un burn out, c’est une volonté de quitter son ancien travail pour vivre enfin. Bref, je me suis aperçue que je comprenais vraiment mieux les personnes qui avaient vécu les mêmes choses que moi. Je ne dis pas que je suis fermée à ceux qui n’ont pas vécu la même chose, juste qu’il est plus facile d’adhérer à ce que me raconte les personnes « proches » de moi par leur vécu.

cerveau en pleine réflexion et introspection
Ces dernières semaines, je me suis soumise à une large introspection afin de mieux connaître mes aspirations professionnelles et donc être plus utile à tout le monde.

Voilà pourquoi je veux te faire partager mon parcours, mes réflexions et mes progressions. Voilà pourquoi par exemple, j’ai publié ces deux papiers sur mon introspection professionnelle. Ou encore pourquoi je te parle régulièrement de ce burn out, de ces turpitudes psychologiques que d’aucun trouveraient sans aucun rapport avec le thème de Marie Range.

Et puis tant qu’à aller dans le capillotracté, j’irais jusqu’à te dire que tout ça n’est même pas si éloigné que ça. Que mon organisation et ma gestion du quotidien ont aussi été améliorés par tout ce parcours et ces réflexions. Et inversement. En te donnant donc des clés que j’ai pu trouvé ici et là, je peux aussi t’aider à avancer dans tous ces domaines.

Enfin… Ben enfin, je râle, je peste… je zappe tout simplement les blogs/sites qui sont trop froids, trop austères, trop lointains, alors je ne vais pas faire pareil. C’est quand même plus drôle de suivre quelqu’un de totalement imparfait, mais qui cherche des solutions pour s’améliorer, que madame-trop-top-moumoute-toute-mince-à-l-intérieur-tout-blanc non ? 😉

Print Friendly, PDF & Email

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.