Mon défi : 30 jours pour construire et grandir

Chronomètres temps défini

Rome ne s’est pas faite en un jour. Mais Marie Range peut certainement solidifier ses fondations pour mieux se construire ensuite en un peu plus de 30 levers de soleil ! D’ici quelques dodos donc, je me lance un défi : prendre le temps de me former à la théorie de l’organisation, mais surtout poser concrètement les jalons du site pour mieux me définir et vous aider. Ce sera l’occasion de m’accompagner pour vous lancer aussi, pourquoi pas, ensuite dans d’autres défis !

 

C’est fait. Moi aussi j’ai décidé de me lancer un défi. Ou plutôt de mettre en place une deadline. Non pas que j’ai cédé à la mode des défis et autres challenges réalisés en un temps record pour une efficacité maximale. Les effets de mode, très peu pour moi. Disons plutôt que je suis arrivée à un moment charnière de la construction du blog, de la définition de mon métier (vous en connaissez beaucoup vous des « journalistes d’organisation et de gestion du quotidien » ?) et donc du rétablissement solide de ma vie professionnelle. Il est temps de poser des limites pour mieux avancer et savoir où je mets les pieds. Des idées j’en ai beaucoup… trop peut-être. Des notes, j’en prends partout. Des produits à vous proposer, des projets à construire, vous en aurez beaucoup (mais jamais trop cette fois). Tout est là. Mais il faut bien mettre un peu d’ordre dans tout ça !

 

30 jours… ou presque

 

Cette idée me trotte dans la tête depuis longtemps. Sans que j’ai « osé » pour autant franchir le pas. Grande fan d’Elodie du Blog du dimanche, je suis tombée au bon moment sur l’un de ses mails où elle explique qu’elle pourrait (malheureusement) cesser son activité de freelance si elle n’avait pas assez d’abonnés (oui, c’est un résumé très résumé). Pas question pour autant de laisser les choses en plan, elle se retrousse les manches et se donne 30 jours pour atteindre ses objectifs… ou partir, à regrets, à la recherche d’un emploi. Et là, ça m’a sauté aux yeux. Je me connais. Si je ne me donne pas de limites, je pars dans tous les sens. Mon travail n’est pas forcément moins bon. Il est juste plus brouillon et prend plus de temps parce que je veux tout faire en même temps. Sans oublier que je travaille bien mieux sous la pression (mon moniteur d’auto-école, s’il n’est pas en maison de retraite depuis le temps, vous dira que mon créneau, je le réalisais parfaitement si la place était définie voire juste pour la voiture, mais que j’étais à 30cm du trottoir si j’avais la place d’un semi-remorque…). Et puis l’air de rien, même si je me suis vraiment lancée dans l’aventure depuis quelques mois, et que l’application grandissante de ma vision de l’organisation fonctionne, j’aimerais que ça avance plus vite et que les choses se « professionnalisent » enfin. Sans compter que des raisons personnelles me poussent au popotin pour savoir (rapidement) où j’en suis et affirmer au grand jour : »oui je TRAVAILLE, oui, je gagne de l’ARGENT, oui, je suis enfin revenue dans la société« . Parce que l’air de rien, ni le burn-out, ni le statut de femme/mère au foyer ne sont reconnus et j’ai un peu enquillé les deux depuis six ans…

 

Mais bon, vous commencez à me connaître. Faire exactement comme tout le monde, ça ne me plaît pas. Et comme souvent je pense que je vais adapter les choses. Il ne s’agira certainement pas de 30 jours exacts. Parce que me donner des limites, oui, mais il n’est pas nécessaire qu’elle soit au poil de popotin près (oui, j’aime cette expression ce matin). Mieux vaut qu’elle soit réfléchie et corresponde à la réalité des choses (j’essaie déjà de faire rentrer 36h dans une journée, je vous assure, ça ne marche pas), afin de s’y

Route avec ligne de départ et ligne d'arrivée
Le premier défi est de fixer un début et une fin à ce challenge.

tenir, plutôt que de mettre en place un défi que je sais perdu d’avance. La première deadline à laquelle j’ai pensé, parce qu’elle est symbolique, était le 4 juin prochain. Trop proche, trop irréaliste. Alors disons que je mets en place ce défi cette semaine (il faut bien que je décide de quoi il sera fait non ?) et qu’il commence la semaine prochaine. Pourquoi pas le lundi de Pentecôte ? En en re-cherchant la signification (oui bon, j’avais oublié, ça vaaaaa), je me suis dit que ça correspondait parfaitement : l’Esprit Saint redescend sur Terre pour encourager les apôtres à répandre la Bonne Nouvelle de la résurrection du Christ. Et bien voilà. Non, je ne me compare pas au Christ, je laisse ça à d’autres. Mais moi aussi je revis depuis que je me suis lancée dans le projet de Marie Range. Et ce défi des « 30 » jours est l’occasion de construire véritablement les fondations de mon activité professionnelle. Donc la date me semble opportune. La fin ? Et bien allez, je dirais à la fin du mois de juin, ce qui me laisse assez de temps devant moi et m’offre un objectif réaliste (ce qui me semble la base des choses de ce genre de défi).

 

Se former pour se définir

 

Le programme ? Parce que je bavarde, je bavarde, mais il c’est quand même un peu l’objet de ce premier billet de la série ! Et bien pour l’instant je n’ai que les grandes lignes. Mais je compte bien l’étoffer au fur et à mesure de cette semaine notamment, mais

Lunettes et surligneur sur un livre
Non je ne compte pas reprendre des études, mais la formation est essentielle !

surtout des prochains billets à ce sujet. Car je compte bien vous faire part de l’évolution des choses pour finir par vous offrir, en fin de défi, un programme à suivre vous même pour vos propres challenges. Pour l’instant, c’est simple, ce défi sera gouverné par deux mots : se former et définir. Se former d’abord parce que pour l’instant, j’ai l’impression d’avoir surtout appris sur le tas. Certes, une connaissance empirique des choses est primordiale. Surtout quand on veut proposer ensuite ses propres théories, trucs, astuces,… et que l’on travaille dans la gestion du quotidien. Malgré tout, je dois apprendre (mieux, je VEUX apprendre) non seulement pour vous proposer des choses professionnelles, mais aussi pour moi. Parce que si concrètement, je suis devenue une experte, théoriquement, on n’y est pas encore. Et pour moi les deux sont indissociables. Ensuite, je dois définir. C’est à dire poser clairement les choses (tiens tiens, on en revient toujours à cette sacrosainte organisation !) pour mieux les voir et donc vous offrir le meilleur. Pour cela, trois grands axes : définir les produits que je vous proposerai (comment et sous quelle(s) forme(s)), mais aussi définir mon métier (et par-là, me définir), ses propriétés et ses limites. Définir enfin une organisation générale entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle afin de trouver l’équilibre entre les deux et m’arrêter enfin de temps en temps.

 

Donc dans un bon mois et demi (oui, je sais, on n’est loin des fameux 30 jours annoncés), je pourrais, si tout va bien, vous poser clairement les choses. Soyons honnêtes, cette démarche est avant tout personnelle. Je veux savoir que je suis capable de mettre en place des processus qui roulent, qui me permettent d’avancer, mais aussi et surtout de vivre (financièrement et vivre tout court). Je veux être fière de cette marque de fabrique que je souhaite être mienne : tout ce que je vous propose, je l’ai testé et ça marche (ou pas). Bref, je veux qu’à la fin de ce défi je sache où je vais et que ce je propose est solide car testé et approuvé. Et accessoirement que je me balade dans une maison propre, un tant soit peu rangée, tout en arrivant à travailler et à ne pas devenir folle. Parce que pour l’instant, je lance tellement de choses en même temps que tout est commencé, rien n’est terminé et donc peu de choses sont proposées et, même si ce n’est pas vrai, j’ai l’impression de vivre dans un bouge. Ma psy vous dirait que je cherche à résoudre la quadrature du cercle. Je n’irais pas jusque là, mais si je peux m’en rapprocher, pourquoi pas. Et si je peux transformer cette démarche, l’utiliser pour aussi vous aider, aider ne serait-ce qu’une seule personne, alors ce sera gagné. Car après tout, cela reste le but originel de ce blog : vous faire partager mon quotidien et ce que j’ai appris au fil du temps pour vous permettre de vous organiser et de vivre mieux. Vous vous souvenez le slogan ? « Marie Range… sa vie, pour faciliter la vôtre ». Et bien voilà, on est en plein dedans.

 

Ce billet sera le premier d’une série où je vous donnerai des nouvelles de mon avancement, où vous retrouverez différentes ressources que j’utiliserai ou créerai, etc… Et bien sûr, à la fin, il sera temps de faire un bilan, du positif et du négatif, afin de vous faire une idée claire sur l’intérêt ou non de se lancer dans ce genre de défi. Prêt(e)s ? Allez, on se lance !

Manager familial, journaliste d’organisation et de gestion du quotidien qui fait parler son expertise pour faire partager son quotidien, ses astuces… et ses galères !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.