Réduire stress et fatigue | MARIE RANGE

Réduire stress et fatigue

Deviens organisactrice de ton quotidien !

femme couchée qui se repose Grâce à Marie Range, tu peux réduire stress et fatigue

S’il n’est pas question de promettre monts et merveilles, on peut tout de même faire preuve de bon sens et être honnête. Grâce à de l’organisation et de l’optimisation, on peut réduire stress et fatigue. Si tout cela est bien conduit, avec un bon chauffeur… comme Marie Range !

En quoi s’organiser et optimiser les choses sont susceptibles de réduire ta fatigue et ton stress ? Non parce que quand on y pense, au premier abord, on se dit que c’est tout l’inverse qui risque de se passer.

Enfin moi je pensais ça. Mais bon, encore une fois c’est surtout parce que je suis branchée à l’envers.

On fait plus… et on fait surtout mieux !

checklist illustration de la préparation et de l'anticipation

Si à l’origine j’ai cherché à m’organiser et à pousser l’optimisation au maximum, c’est avec un but principal : en faire plus. C’est vrai quoi, si on arrive à prendre moins de temps pour faire les choses « obligatoires », ça laisse plus de temps pour le superflu et on peut en rajouter, en rajouter.

Bon, soyons honnête, tout ça reste dans un coin de ma tête et je reste persuadée que pour certaines de mes lectrices notamment, mes méthodes et solutions auront la même utilité que pour moi, mais malgré tout, ce n’est finalement plus leur vocation.

Car j’ai compris que l’organisation et l’optimisation permettait aussi de faire les choses mieux. En effet, en s’organisant, on introduit deux notions essentielles dans la qualité d’exécution : l’anticipation et la préparation. On ne fait pas n’importe quoi, on ne part pas dans tous les sens. Forcément, ça se ressent ensuite sur ce que l’on fait.

Je te donne un exemple : si on pense à une recette, qu’on anticipe sa préparation et qu’on y réfléchit, bref, qu’on s’organise pour l’exécuter, on est d’accord qu’elle sera certainement bien meilleure que si elle faite à la dernière minute, avec des ingrédients pas tout à fait exacts parce qu’on aura fait avec ce qu’il restait dans le frigo ?

Et bien pour la gestion du quotidien, c’est pareil. Si on fait tout, toujours à la dernière minute, c’est compliqué de faire les choses correctement.

S’organiser pour en profiter et ne pas stresser

Sans compter que je ne sais pas toi, mais de mon côté, faire les choses à l’arrache, sans y avoir réfléchi avant, ça me stresse, voire ça m’angoisse. Je ne dis pas que j’ai besoin de connaître tous les tenants et les aboutissants, mais juste qu’il faut que je sache où je vais mettre les pieds.

Sinon, j’ai évidemment tous les pires scénarios qui me trottent dans la tête et je pense plutôt à eux qu’à profiter de ce que je fais.

Voilà donc où Marie Range rentre en piste. En prenant en charge une partie plus ou moins grande de la gestion du quotidien, en anticipant et en préparant beaucoup de petites choses, je te permets de ne plus avoir à y penser. Toi, ton rôle, c’est « juste » d’agir et/ou d’en profiter. Ta charge mentale est allégée, une partie de ta préparation prise en charge, avoue que c’est tout de même intéressant !

Se reposer… sur quelqu’un d’autre !

Et forcément, qui dit moins de stress, notamment purement « intellectuel », ou moins de ruminations, dit aussi moins de fatigue. Tu la connais cette lassitude psychologique, ce cerveau qui tourne en permanence et qui pèse sur ton corps ?

C’est celle que j’ai senti pendant des mois avant de me poser, de tout noter et de mettre en place des processus qui avaient pour but quelque chose de simple : vider cette tête un peu trop lourde et me simplifier la vie au maximum.

Je t’ai déjà parlé dans un autre article de cette fameuse charge mentale ménagère que je vais tenter de réduire. Et bien cette lassitude, c’est sa petite sœur et les deux contribuent à te sucer ton énergie jusqu’au fond ! Là encore, je peux être d’une aide précieuse en assumant une partie de ta réflexion en amont.

dessin femme épuisée sur sa table illustration de la fatigue

Dans mon entourage (non je ne citerai pas de nom !), j’en connais certains qui ne sont pas de mauvaise volonté, bien au contraire. Ceux-là déploient même une énergie sans nom dans leur quotidien. Mais ne l’emploie pas à bon escient.

Résultat des courses, ils sont archi-fatigués car l’air de rien ils ont « fait » beaucoup de choses, mais au bout du compte, rien n’a évolué autour d’eux et ils se noient toujours dans un verre d’eau, voire un lac…

On appelle ça « brasser de l’air », s’agiter dans tous les sens sans savoir comment canaliser son énergie pour faire les choses correctement. L’idée est donc d’aider aussi ses personnes en leur donnant les outils, les méthodes, les processus nécessaires.

Tu te demandes en quoi ça peut réduire leur fatigue. C’est simple : cette énergie, même s’ils ne la voient pas (« je suis tout le temps fatiguéééééé » disent-ils et pourtant, tu te poses à l’extérieur avec un paquet de pop-corn, tu vois qu’ils en ont fait des choses en tournant autour du pot !), ils vont pouvoir la canaliser et mieux l’utiliser. Au bout du compte, ils iront plus vite, feront moins d’efforts et seront moins fatigués.

Bien sûr, toute ressemblance avec des personnages existants n’est purement pas fortuite et si j’arrive à améliorer la vie de ces gens-là, c’est que c’est valable pour toi aussi !

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.