Rester claire comme de l'eau de roche | MARIE RANGE

Rester claire comme de l’eau de roche

Deviens organisactrice de ton quotidien !

eau de roche-Sur Marie Range, tout est clair comme de l'eau de roche !


On oublie les sites d’organisation « traditionnels » tout de suite ! Marie Range n’a rien à voir ! Si côté fond, le sérieux et la solidité y est, côté forme, pas question de se prendre la tête et de devenir Bree Van De Kamp. Et surtout, surtout, on garde les pieds sur terre et on arrête de faire croire que la perfection existe, voire même qu’elle est souhaitable !

Tu vois ces intérieurs bien blancs, bien nets, bien… vides ? Ah la la, je devrais trouver ça joli, propre, bien rangé, trop top moumoute quoi. Ben en fait non. J’ai un mal fou à apprécier ce genre d’intérieurs… et les techniques qui permettent d’y parvenir.

Paradoxal non ? Bon, en même temps, tu es habitués avec moi !

C’est vrai, je suis une folle du rangement. Je manque de faire une syncope à chaque fois que je vois quelque chose qui n’est pas symétrique. Et j’aimerais tellement un intérieur toujours bien propre. Et pourtant…

Pourtant, je suis à deux doigts de rendre mon petit déjeuner à chaque fois que je vois une photo d’un salon témoin !

La réalité, il n’y a que ça de vrai

A bien y réfléchir, ce n’est cependant pas si paradoxal que ça. Parce que si je vomis presque littéralement ce genre de présentation, c’est que ces intérieurs sont pour moi totalement dépourvus de vie. Je t’entends déjà « oui, c’est normal, tu vois ce genre de choses dans les magazines féminins ou de déco, c’est comme sur un catwalk, on va pas te présenter des intérieurs tout dégueu, pas rangés et mal éclairés. »

Et pourquoi pas ? Quand il s’agit de vendre des produits, je peux comprendre qu’il soit dans l’intérêt des vendeurs les présenter de la meilleure des manières. Qu’il soit judicieux de les mettre en valeur pour ne pas détourner l’attention de l’acheteur avec de la mochitude aux alentours.

illustration intérieur rangé et parfait
Ah si, ils ont quand même mis une paire d’escarpins là comme ça histoire de dire qu’on vivait bien dans cette maison 😀

Mais quand il s’agit de parler d’organisation du quotidien, faut-il à tout prix présenter une version édulcorée, lisse et fade de cette vie de tous les jours ?

Bon, après, c’est peut-être parce que moi je n’y crois pas à ces intérieurs magnifiquement parfaits. Que je me dis que 5 minutes après la photo, soit tout est démonté parce que créé pour l’occasion, soit tout est ruiné par des gamins.

Tu veux de l’honnêteté et de la franchise, tu vas en avoir !

C’est là-aussi que mon raisonnement n’est pas paradoxal : la présentation de la perfection n’est pas honnête. Et vous savez l’effet que ce manque d’honnêteté a sur moi… à peu près le même que la colère sur David Banner, Hulk pour les intimes.

J’ai beau adorer les photos de placards rangés au cordeau, si je décèle la moindre impossibilité de faire la même chose moi-même à la maison, c’est adios bambinos ! Si je pense que ce que j’ai sur mon écran ou sur les pages de mon magazine (et pas catalogue !) n’est pas honnête et reproductible dans la réalité, je n’essaierai même pas.

Et puis, entre nous… tu ne trouves pas que certaines méthodes sont difficiles ou particulièrement chiantes à mettre en place ? Ah oui ok, c’est joli une fois que c’est fini, le but est atteint, mais s’il faut perdre 20l de sueur et quelques neurones à chaque fois, c’est pas super super engageant !

Dans ces conditions, comment pourrais-je faire l’inverse sur Marie Range ?

Tu te dis que pourtant, la plupart des sites qui parlent de l’organisation et de l’optimisation ont tendance à présenter cette perfection comme but ultime. Et que je pourrais donc moi aussi céder aux appels de ces sirènes.

Ce à quoi je tiens, c’est que mon organisation et mon optimisation reflète la vraie vie. Elles sont donc circonstanciées, adaptables et surtout, surtout applicables dans réalité réelle.

Je suis une femme normale après tout, pas mieux, pas pire qu’une autre. Je comprends les problématiques de celles et ceux qui travaillent et en même temps de celles et ceux qui restent dans leur foyer, ce qui m’offre une double casquette intéressante… et les pieds sur terre !

Une transparence maximale

Tu vois dans les recettes, ces petites indications qui te donnent la difficulté de préparation, le temps, etc… Et bien je vais faire la même chose pour tous les conseils que je te donne (et pour lesquels c’est pertinent bien sûr) : y mettre le profil des personnes auprès desquelles je les ai testées (nous la plupart du temps :p), le temps que cela peut prendre, la difficulté, comment on peut éventuellement adapter tout ça, etc…

Et si, dans certains cas ou dans certaines conditions, ce n’est pas applicables ou réalisables et bien je n’hésiterai pas à le dire non plus ! Une sorte de signalétique en somme !

Enfin, ce que je qualifierais de ma « marque de fabrique », c’est de ne jamais parler de quelque chose que je n’aurais pas testé, que cela soit un produit, une théorie, une méthode, etc…
Ce serait totalement irresponsable et surtout contraire à ma philosophie de parler dans le vide : je mettrais en ligne des listes, des tableaux, des processus sans avoir essayé moi-même de voir leur efficacité ? Mais bien sûr… Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu !

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.