(Re)Trouve la « maman-qui-déchire » touch !

illustration super maman et femme qui travaille

S’organiser et améliorer son quotidien pour gagner en estime de soi. Tu ne vois pas le rapport ? Et bien moi je le vois et je t’explique pourquoi et comment mes conseils peuvent t’aider à comprendre que tu es une femme/maman qui déchire !

Ok, elle a encore craqué. Ou alors, elle veut tellement nous vendre ses produits qu’elle en fait un peu beaucoup trop. « Elles sont belles mes méthodes ! Ils sentent bon mes tableaaaaauuuux. Achetez, achetez et vous vous sentirez aussi confiante que Beyoncéééééé » (oh merde, je fais un peu trop bien la poissonnière moi….). Nan mais c’est vrai, depuis quand s’organiser et optimiser son quotidien permettrait de gagner en estime de soi ? Rassure-toi, je ne délire pas totalement/je n’ai pas oublié de prendre mes petites pilules roses. Tu ne vois pas où je veux en venir ? Je t’explique. Si tu as atterri sur Marie Range, c’est bien que tu aimerais mieux t’organiser, que tu souhaiterais changer des choses dans ton quotidien. Que tu n’es pas totalement satisfaite de la façon dont se déroule les choses. Et alors ? Qu’est-ce que ça fait ? Lalalalala… (Pardon, c’est automatique.).

Hum, donc, je disais que tu n’es pas complètement satisfaite et que tu voudrais que les choses s’améliorent. En fait, tu voudrais t’améliorer TOI. Non pas que tu ne fais pas ce qu’il faut, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. C’est juste que tu ne sais pas toujours dans quel sens aller, ni comment faire ou quels moyens utiliser pour être plus efficace. Résultat des courses, malgré une énergie déployée souvent très importante et une motivation qui déplacerait des montagnes, tu finis trop souvent tes journées complètement épuisée sans avoir de véritables résultats concrets ou avoir déplacé la moindre montagne… de vaisselle ou de linge. Et quand ce genre de journées se répète un peu trop, tu perds forcément en estime de toi et de tes capacités. Pourquoi ? Parce que ressembler à Taz, qui s’agite dans tous les sens et se retrouver dans un environnement limite plus dévasté qu’avant, c’est pas top top niveau taux de satisfaction. Déjà parce que Taz, il est pas super beau et crache partout et que lui ressembler c’est pas très glamour, mais bon, ça c’est un détail. Ensuite parce que dépenser un monceau d’énergie pour un résultat ridicule ou du moins loin des espérances, c’est décourageant. Enfin parce que si tu es comme moi, tu n’aimes pas te lancer dans quelque chose sans que cela soit fini et bien fini. Et que voir que les choses n’avancent pas/ne changent pas, t’alourdit une tête déjà bien remplie.

TU agis et TU en récoltes les fruits

Alors non, je n’ai pas de baguette magique, ni de doctorat en psychologie. Je ne t’offre pas des thérapies de groupe pour améliorer cette fameuse estime de soi. Mais je t’aide à concrétiser, presque à poser noir sur blanc ce que tu fais au jour le jour. Bref, je t’aide à réaliser ce que tu fais au quotidien et à obtenir de véritables résultats à tes efforts. Pourquoi ? D’abord parce que c’est toujours TOI qui es au cœur du processus. Oui je t’aide, et t’accompagne, je te montre ce qui existe pour t’organiser ou optimiser ton quotidien, mais c’est toujours toi qui décides et fais. Si tu en (chies) baves, c’est donc aussi fort logique que ce soit TOI qui en tires tout le mérite. Oui alors quand je parle de mérite, ne rêve pas trop, tes enfants ne te réaliseront pas de jolies petites médailles en papier mâché (oh ouais, joie et bonheur) ou mieux, ne te promettront pas une soirée de tranquillité sans problèmes pour se laver/manger/se coucher (y a des gosses qui sont capables de faire ça ?). Ton mec ne se répandra pas en compliments dithyrambiques sur tes réalisations quotidiennes et tes efforts enfin efficaces. Enfin peut-être verront-ils tous quelques différences et tu entendras des compliments, parce que bon, ce ne sont pas QUE des ingrats, mais là n’est pas le plus grand intérêt.

illustration compétition domestique
Alors oui, de prime abord, c’est la maison qui va gagner. Mais te lancer dans une « compétition domestique » peut aussi t’aider à gagner en estime de soi !

Ce qui est le plus intéressant, c’est que TOI, tu te sentiras bien plus satisfaite. Je t’ai déjà parlé du ouf feeling ? Ce sentiment de bien-être quand tu vois toutes les petites choses qui pourraient nuire à ta tranquillité d’esprit, ces « futilités » domestiques qui prennent trop de place dans ton intérieur et dans ta tête, disparaître. Simplement quand tu t’organises et que tu ranges juste assez pour que le poids qui pèse parfois sur ton moral s’allège. Et bien là, c’est ça petite sœur, c’est la « maman/femme (conjointe, personne, raton laveur, etc…) qui déchire touch« . Oui, j’aime les néo-anglicismes qui ne ressemblent à rien. Que tu aies envie d’un intérieur au top du top, net dans tous les recoins, qui brille quasiment autant que le crâne de Monsieur Propre (oui, je suis vieille !) ou juste d’arriver à l’heure à l’école le matin, sans avoir eu à courir et sans avoir oublié la moitié des affaires de tes gamins… et accessoirement sans avoir eu à retourner chez toi pour te changer, trempée de sueur que tu étais, peu importe. Pas d’échelle de réalisations, pas de courses à qui fera le plus/le mieux. L’important est que TOI, grâce à ce que je te propose, tu puisses arriver à trouver ce qui te convient, ce dont tu as besoin pour vivre mieux. L’essentiel est que tu arrives à faire ce dont tu as besoin pour remplir ta jauge de « maman qui déchire » et d’estime de soi.

Assurer pour s’estimer

Je vais te raconter une petite histoire. Il y a bientôt sept ans maintenant, comme je l’ai déjà évoqué (si je radote, tu peux le dire hein), j’ai fait un burn-out. Pas très joli d’ailleurs (au point où aujourd’hui encore, sortir de chez moi et de mes habitudes peut être douloureux du point de vue stomacal, tu me suis ?). Bref, avec le recul, j’ai compris une des raisons pour lesquelles j’en étais arrivée là : professionnellement bien sûr, j’avais beau me jeter corps et âme dans le travail, je n’avais pas ou peu de retours rassérénants, qui m’auraient fait comprendre que je ne faisais pas tous ces sacrifices perso pour rien. Mais en plus, comme je négligeais ma vie « domestique » (en plus de personnelle), je n’avais pas non plus la moindre satisfaction de ce côté-là. Pas la moindre once de « bon, au boulot ça part en (couilles) quenouilles, mais au moins à la maison, ça tourne pas trop mal et ça, ça fait du bieeeeeeeeeeeeen« .

Tu l’as la larmichette là ? Non, ce n’est pas le but de la petite histoire. Ce que je veux dire, c’est qu’à l’époque, je n’étais pas plus organisée que ça dans mon quotidien. Je le suis devenue après, aussi pour retrouver de l’estime de moi, me montrer que si je m’étais plantée avant (en vrai, c’est plus complexe que ça, mais là n’est pas le propos), je pouvais trouver un domaine où j’assurais ma mère. Et je pense que c’est en partie grâce à cet investissement domestique et à ses réussites que j’ai remonté la pente. Mais à l’époque, si j’avais pu, ne serait-ce qu’avoir quelques outils, quelques conseils, etc…, je n’aurais pas évité le burn-out, non, mais je n’aurais pas rajouté de l’huile sur le feu.

illustration outils d'organisation listes planners
Sur Marie Range, je veux te proposer tous les outils dont je dispose pour t’organiser efficacement et arriver à vivre mieux.

C’est ça que j’aimerais t’apporter : des moyens pour continuer à assurer du point de vue professionnel comme du point de vue personnel. Te dire en somme que tu déchires au boulot ET la maison sans pour autant te transformer en (connasse) femme parfaite qui ne dort que deux heures par nuit et finit en asile psychiatrique. Mieux, tu peux faire tout ça et, grâce à mes outils, t’alléger l’esprit et pitêtre même trouver du temps pour faire d’autres choses plus sympas ! L’idée est de ne pas se sacrifier, de ne pas sacrifier du temps et de l’énergie dans le vide et en plus de gagner en estime de soi en voyant qu’on peut très bien gérer tout ça de front, avec de l’aide « pratique ». Tu as des problèmes dans ta vie pro ? Tu pourras te dire que ça roule aussi à la maison. Ça gaze au taf (expression des années 20) ? Tu n’auras pas à sacrifier cet épanouissement ou ta santé pour faire de même dans ton foyer.

Plus de concret, plus de confiance !

Et comment je peux faire ça ? Déjà en te proposant plein d’outils pour t’organiser, en allant chercher des infos que tu n’aurais eu le temps ou l’envie de glaner, mais aussi en t’apportant du concret. C’est-à-dire M’dame ? C’est aussi simple que 1 et 1 font 2. Sur Facebook ce matin, je lisais le post d’une nana qui cherchait à rendre le ménage plus amusant, parce que ça la déprimait de voir des « trackers » de suivi de ménage, arguant à juste titre qu’ils lui rappelaient que la tâche était cyclique et quasi infinie. De son point de vue, elle a raison. Moi aussi je me suis dit ça plusieurs fois. Puis j’ai changé de perspective et j’ai vu les choses sous un autre angle.

Certaines semaines, j’étais persuadée de n’avoir rien fait. Et puis j’ai rempli mes tableaux et j’ai CONCRÈTEMENT vu tout ce qui avait été réalisé les jours précédents. Ces tableaux ont l’intérêt pratique de savoir quand on doit refaire une tâche, selon le rythme qu’on a établi, mais ils ont aussi pour but de poser clairement les résultats de nos efforts. Et puis, pour peu que tu aies l’esprit de défi, comme une certaine Manange, que tu essaies de trouver du jeu dans les petites choses du quotidien, là c’est double effet Kiss Cool et tu as envie de faire mieux d’une semaine à une autre \o/ C’est un exemple parmi d’autres, mais, à mon sens, le plus parlant. Le blabla, c’est bien, mais rien ne vaut le concret !

Print Friendly, PDF & Email

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.