Je suis… Mère au foyer professionnelle

Femmes au foyer rétro

Si j’ai créé Marie Range, c’est pour partager tout ce que j’ai pu mettre en place depuis que je suis mère au foyer professionnelle.

C’est une définition qui, l’air de rien, me prend bien la tête depuis quelques semaines. Pourtant, quand Céline de Mamtrepreneure m’a interviewée et m’a qualifiée de mère au foyer professionnelle, j’ai tout de suite été enthousiasmée par ces mots-là.

Avant, je n’y avais pas pensé. Du moins pas en ces termes-là. Et pourtant, ça me définit tellement bien. Seulement voilà, quand il s’agit de définir clairement ce à quoi ça correspond, et bien c’est plus compliqué. Alors plutôt que de partir dans des histoires compliquées, lourdes et gonflantes, je m’en vais vous expliquer ce que c’est dans ma tête.

Un métier par mon implication temporelle, physique et psychologique

J’ai lu et relu des articles qui traitent de ce débat interminable : être mère au foyer, est-ce un métier ? Oui, non, les arguments des deux côtés sont valables. Au vu du temps consacré à son foyer et surtout à la préoccupation mentale que cela peut représenter, ça se rapproche effectivement d’une activité professionnelle.

Maintenant, je suis en partie d’accord avec ceux qui affirment que ce n’est en rien un métier. Pas pour les mêmes raisons a priori (voir par exemple l’article de Carla Schiappa dans le Huffington Post avec laquelle je ne suis pas vraiment d’accord), mais simplement parce que toutes les femmes/mères au foyer, n’ont pas la même implication ou le même temps de « travail » à la maison. Par choix ou non.

Un métier par les processus mis en place et la profondeur du travail

Pour moi, c’est devenu un métier pour plusieurs raisons. La première, c’est que des préoccupations que d’aucun qualifieraient de futiles ont été le point de départ de recherches de solutions pour me simplifier ou m’améliorer le quotidien.Et je ne m’en suis pas tenue aux solutions de base, mais j’essaie de mettre un place un système d’organisation large, qui comprend de nombreuses ramifications. Bref, j’imagine un peu notre maison comme une entreprise qu’il faut gérer au mieux.

C’est d’ailleurs la deuxième raison qui fait de moi une « MAF pro ». Même si mon homme me le répète depuis longtemps, j’ai eu du mal à intégrer que j’avais finalement un vrai talent de gestion. « Il y a deux manières d’avoir de l’argent : soit tu gagnes beaucoup, soit tu dépenses peur. Et c’est la deuxième qui fonctionne » répète-t-il souvent. Ben voilà, j’assure la deuxième partie. Depuis des années, naturellement, j’ai toujours cherché les meilleures façons de dépenser moins et surtout mieux. Sans JAMAIS rogner sur la qualité. Au contraire. C’est même devenu un défi de trouver toutes les solutions pour avoir les meilleurs produits sans se ruiner. Vêtements, déco, vie de tous les jours et surtout alimentation, je vais TOUJOURS trouver des bons plans (merci maman de m’avoir appris ça !).

gestion de la maison comme une entreprise
J’ai poussé l’organisation de la maison et de notre quotidien au point où je gère aujorud’hui quasiment une petite entreprise.

La troisième, c’est que j’essaie quelque part de « théoriser » notre mode de vie. Soyons honnête, je pense que peu de personnes finalement poussent les choses aussi loin que nous (je ?) le faisons.

Aller au fond des choses

Typiquement, depuis longtemps déjà, je n’achète pas une chose nouvelle, surtout s’il s’agit de l’avaler, sans lire les étiquettes. Et si ça me chafouine ? Je n’achète pas (adieu déodorants du commerce et autres fajitas d’une marque bien connue…. je vous aimais bien, mais pas vos ingrédients !). Bien. Je ne suis pas la seule.

Et si je lis/regarde/écoute un reportage sur tel ou tel scandale alimentaire, si je découvre que telle ou telle chose ne serait pas bonne pour la santé ? Je m’informe. Je cherche, je fouille, j’enquête. Je ne m’arrête en rien à la superficialité des choses.

Vous en connaissez beaucoup des mères au foyer qui font ça ? La plupart ont déjà assez de travail avec leur quotidien pour ne pas en rajouter. Et bien moi, c’est devenu mon métier de le faire à leur place et de le faire à la place de celles et ceux qui travaillent et qui ont encore moins le temps d’aller au fond des choses.

Et je ne m’arrête pas à tel ou tel aspect d’un foyer moyen. Tututut. Encore une fois, je cherche à avoir une vision globale des choses et améliorer tous les aspects de la vie quotidienne, notamment grâce à une organisation qui se veut la plus complète possible. A quoi bon avoir une maison propre si on ne mange pas bien ou des placards bien rangés mais un enfant élevé uniquement aux produits industriels ?

Attention, je ne dis pas que je suis la première, la seule et l’unique, mais certainement une de celles qui ont poussé le concept un peu plus loin, le revendiquent et veulent partager leur expérience et leurs compétences pour améliorer la vie des autres.

Print Friendly, PDF & Email

No Comments

Add your comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.