N’ayons plus honte d’être organisés !

Tu es organisée ? Ou tu veux l’être ? Viens compine, n’aies plus honte ! Car derrière l’image d’individus ennuyeux et rigides que nous véhiculons, il y a autre chose : des personnes qui ne peuvent/veulent plus vivre dans le stress et souhaitent anticiper au mieux les choses pour profiter pleinement de leur quotidien.

Toi là-bas ! Oui, toi qui te planques derrière de grosses lunettes noires et un bullet journal ! Je t’ai vu(e) !! Et je sais ce que tu ressens. Tu te dis que tu dérailles à avoir les yeux qui brillent au rayon papeterie du supermarché. Que tu passes un peu trop de temps sur Pinterest à chercher des idées pour t’organiser et te simplifier la vie. Saches que ce n’est pas sale (les anciens qui écoutait Fun Radio dans les années… hum…hum… 90 savent de quoi je parle). C’est même très sain. Nous sommes des personnes organisées, ou du moins qui veulent s’organiser pour ne plus nous inquiéter que telle ou telle chose ne soit pas faite ou se passe mal. Il est où le problème ?

[toc]

Non, nous ne sommes pas chiants !

Parce que oui, il y a quand même un problème. Je ne sais pas toi, mais j’en ai assez de passer pour la rabat-joie du coin juste parce que je veux organiser les choses et savoir où je mets les pieds. Exemple. Malgré une vie sociale réduite au strict minimum depuis la naissance du petit bricoleur (et des caractères casaniers ? noooooon), nous sommes parfois invités par des amis, généralement pour des anniversaires. Des anniversaires, pas une boum, ni une fête à l’arrache d’un gamin de 20 ans. Non, non, des anniversaires de personnes qui ont tous passés les 30 ans et se rapprochent plus de la quarantaine qu’autre chose. Des individus bien installés dans la vie donc. Et la plupart des mails dans ces cas-là se ressemblent diablement.

Les « instructions » ? « Je fête mon anniversaire tel jour, dans ce coin là et on fera ça… ou ce que vous voulez d’autre« . J’exagère ? Non, honnêtement à peine. Hormis le lieu (et encore), on ne sait pas vraiment ce qu’on va faire, à quelle heure, ni si l’on doit apporter quelque chose pour être sûrs de ne pas finir la journée au McDo, morts de faim. Ou si, on le sait. Moins de 24h avant le rendez-vous. Bref, en soit, ce n’est pas bien grave vas-tu me dire. Ils ont tous le droit de ne pas être organisés. Sauf que les années passant, je vois deux choses derrière tout cela. Deux choses qui ne me plaisent pas du tout.

La première, c’est qu’à force d’habitude, ton entourage sachant que TU es organisé(e), lance une idée,un concept, et attend, heureusement souvent inconsciemment, que, derrière, tu demandes à ce qu’il y ait un cadre puis que tu donnes des « conseils », voire des instructions… bref que tu prennes les choses en main, de près ou de loin. En gros que tu sois le papa ou la maman et que tu les prennes par la main. Tu es digne de confiance, solide et sûr(e). Avec toi on sait qu’il n’y a pas tant d’efforts à fournir, tu es là en backup. Pourquoi se fatiguer ?

La deuxième, c’est qu’un papa et une maman, c’est pratique, mais c’est chiant. Parce que soyons honnêtes. On t’aime bien, mais de loin. S’il y a quelque chose de sympa à faire, ce n’est pas à toi qu’on va s’adresser. A tort, on est d’accord, mais il semble que ce soit l’image véhiculée par les personnes organisées : elles sont efficaces, mais barbantes.

Cultive le Bruce Willis qui est en toi !

Et bien non ! Enfin pour la plupart des gens 🙂 Personnellement, je ne me considère pas comme quelqu’un d’inintéressant, qui reste dans mon coin, totalement paralysée si les choses ne sont pas organisées. Et je n’ai pas honte d’être devenue ce que je suis aujourd’hui. Cela m’aurait même certainement aidée il y a quelques années d’avoir un peu plus de cette rigueur actuelle. Pourquoi ? Parce que pour moi, l’organisation n’est pas (seulement) un moyen de contrôler les choses et d’imposer ma vision des choses aux autres. C’est surtout un moyen de PROFITER ensuite.

Reprenons l’exemple de ces fameux anniversaires. Si on attend après les personnes qui « organisent », nous allons attendre la veille pour savoir où se retrouver et quoi apporter. Ce que ce sera drôle de courir les magasins à la recherche d’un paquet de chips et d’une bouteille de soda avec un nain qui meure de chaud un samedi soir… Oui bon, vous vous doutez bien qu’il y a toujours un stock de tout ça à la maison, parce que non, je n’ai pas envie de mourir écrasée par des furies en quête de chips goût barbecue.  Et que je sais globalement comment ça se passe à chaque fois et que je prévois donc les choses.  Mais en sachant à l’avance ce qu’il se passe, aucun stress. On a le temps de préparer, on sait où on va, ce que l’on fait et on PROFITE.

statue de cire de Bruce Willis

Les sceptiques me diront : « tu profites vraiment ? tu es TOUJOURS en quête d’organisation, tu es TOUJOURS sur la brèche. Donc autant laisser les choses aller et faire les choses comme elles viennent. » Tout à fait. Dans l’exemple que je t’ai donné, ce n’est pas bien grave effectivement. Le stress ne sera pas paralysant. Mais quand il s’agit d’évènements moins réjouissants, qu’on aurait pu anticiper ? Là, ce n’est pas la même. Et là, on louera tes qualités organisationnelles qui « sauvent la vie » de ton interlocuteur.

C’est là que tu passeras de petit être terne et insignifiant, à Bruce « sauveur de l’humanité » Willis. Dis-toi donc que tu es toujours Bruce Willis et que ce sont juste les autres qui ne voient pas tout de suite le crâne bien brillant sous ton brushing. N’aies plus « honte » d’être la fourmi plutôt que la cigale et de profiter de ta vie sans cette petite voix qui te dit constamment « nan, mais là t’as oublié quelque chose, c’est sûr » et te gâche vos trois semaines de sieste au soleil. Car cet hiver, c’est bien la fourmi qui sera tranquillement sous sa couette, qu’elle a prévu d’acheter car elle sait qu’il fait froid en décembre, pendant que la cigale se pèlera les miches parce qu’elle aura attendu de grelotter pour aller au supermarché du coin en trouver une… mais qu’elle ne sera pas la seule à en avoir eu l’idée !

Surtout que, n’oublie pas que pour ceux qui sont déjà organisés, mais qui cherchent des moyens concrets de le rester, voire de l’être un peu plus, Marie Range est là ! Quant aux autres, Maman Marie Range a pensé à beaucoup de choses pour vous, donc venez me voir avec confiance, je vous aiderai avec grand plaisir !
Print Friendly, PDF & Email